Ordre des avocats

Ordre des avocatsDans chaque corps de métier, celui d’avocat est aussi géré, mais surtout régularisé par un ordre professionnel à la fois juridique et administratif que l’on nomme également ordre des avocats ou encore barreaux. En France, le nombre d’ordres avocat est égal à celui du Tribunal de Grande Instance.

Besoin d'un avocat ?

Contactez-nous

L’ordre des avocats

Avant toute chose, il est important de souligner que pour pouvoir exercer le métier d’avocat, une inscription à un ordre des avocats est tout simplement obligatoire même pour un avocat qui exerce par téléphone ou par le biais d'internet. Cet ordre de profession s’organise et fonctionne de manière différente selon les pays. Ainsi, alors qu’en France chaque Tribunal de Grande Instance est associé à un barreau, la répartition de l’ordre des avocats se fait par canton en Suisse. La Belgique quant à lui compte vingt-huit barreaux. Mais intéressons-nous de plus près au modèle français. Sur l’ensemble du territoire français, l’on dénombre actuellement cent cinquante-huit ordres des avocats et sept d’entre eux sont localisés dans le département d’Outre-Mer. Parmi les ordres d’avocat de la France sont : le barreau de Paris, le Barreau de Marseille, le barreau de Toulouse, le barreau de rennes ou encore celui de Metz. Quelles sont les fonctions de l’ordre des avocats ? Déjà c’est à cet organisme que revient l’organisation, ainsi que l’administration de l’exercice de la profession d’avocat. Mais l’ordre des avocats a également pour rôle principal de défendre le droit de tous les avocats qui lui sont affiliés, ainsi que de veiller au respect des règles qui régissent le métier d’avocat. Il n'a pas pour vocation de défendre les autres professionnels de la justice française tels les juristes en entreprise, généralistes ou spécialisés. Avec à sa tête le bâtonnier, c’est le Conseil de l’Ordre des barreaux qui administre l’ordre des avocats.

Le bâtonnier

Occupant le rôle de président de l’ordre des avocats, le bâtonnier est élu de manière entièrement démocratique par ses pairs appartenant au même barreau d’un Tribunal de Grande Instance et cela pour un mandat de deux ans. En France, l’élection du bâtonnier est d’ailleurs toujours précédée de celui des membres du conseil de l’Ordre. Ainsi, porte-parole des avocats, c’est au bâtonnier qu’incombe la tâche de représenter son ordre des avocats, tant dans la vie civile, publique que sociale. Par ailleurs, sa fonction ne se résume pas seulement à cela, puisque c’est au bâtonnier que revient le rôle d’arbitre si jamais il y a des mésententes entre les avocats, ou lors de conflit entre un avocat et un magistrat. Mais véritable, conciliateur, le bâtonnier intervient également en cas de différend entre un avocat et son client, comme la contestation des honoraires par exemple. Dans cette optique, c’est au bâtonnier aussi de veiller si la discipline et bien respectée par ses confrères et décider ainsi de la suspension, voire même de l’irradiation de l’avocat concerné. À rappeler que seuls les avocats ayant prêté serment depuis plus de quatre ans sont autorisés à se représenter comme bâtonnier.