Aide juridique

Aide juridiqueVous venez récemment d’être victime d’une arnaque et vous voulez vous informer sur les procédures et les démarches à suivre pour obtenir réparation des préjudices causés par cette situation ? Demandez une aide judiciaire auprès d’un avocat.

Besoin d'un avocat ?

Contactez-nous

Qu’est-ce que l’aide juridique ?

Conseils juridiques données bénévolement, l’aide judiciaire est un concept entièrement différent à ne surtout pas confondre avec l’aide juridictionnelle, qui est une aide financière de l’État Français en support des frais de justice. Et même si cette assistance gratuite est également accordée aux individus qui ne dispose pas des moyens nécessaires pour faire appel à un avocat, l’aide judiciaire comme son nom l’indiquent, se cantonnera seulement à des conseils juridiques. Autrement, pour s’assurer de disposer d’un avocat en cas de nécessité de conseils juridiques, l’on peut également souscrire un contrat de protection juridique, auprès d’une compagnie d’assurance. L’assistance se fait généralement via téléphone et si jamais il y a besoin d’intervenir dans le litige, l’avocat jouera le rôle de médiateur, pour essayer de régler le conflit à l’amiable. D’ailleurs, dans la majorité des cas, la médiation aboutie et le problème est réglé.

Comment bénéficier de cette protection juridique ?

Tout comme assistance gratuite, l’aide judiciaire est également soumise à de nombreuses conditions. Ainsi, seules les personnes avec des ressources faibles peuvent prétendre à une aide judiciaire. Comme exemple, le plafond est fixé entre 750 € et 965 €, pour les individus vivants seuls, entre 1 044,40 € et 1 256,40 €, pour les couples mariés ou en concubinage, sinon entre 1 044,40 € et 1 256,40 € pour les parents avec un enfant. Sans quoi l’avocat est en droit de demander des honoraires. Sauf bien sûr pour les personnes ayant des statuts spécifiques comme les mineurs, ou encore les locataires d’un logement social. Néanmoins, ces dernières années l’on voit également le développement de l’aide juridique en ligne. Dans leur ensemble gratuite, cette assistance virtuelle se déroule comme les chats, où le client pose des questions et l’avocat répond. Les avocats qui dispensent des aides juridiques sont bénévoles, donc volontaires.